Page 6 - Brochure Musée 2016
P. 6

José Pires (Portugal)


       

       Mon musée idéal : le présent regardant l’avenir à partir du passé.

       


        Nous entendrons d’abord un morceau de musique qui se nomme- Trás-os-Montes, Alvorada. Les Aurores sont des morceaux instrumentaux
        joués très tôt le matin, dans les rues de certains villages, pour réveiller la population et annoncer une fête (en général religieuse). Dans la région
        de Miranda et sur son plateau, on célèbre encore aujourd'hui les Fêtes des Solstices d'hiver, avec beaucoup de pureté et de fidélité au rite
        d’origine. Elles ont un profond sens mythologique  : rites d'initiation, mythes de l'éternel retour, dont l'origine se situe à l’âge du fer en
        Transylvanie. La danse des épées des Suisses au Moyen Âge était semblable. Ces danses restèrent dans le paganisme jusqu'au 10e siècle,
        époque où elles sont récupérées par l'Église. Os Pauliteiros de Miranda, groupe folklorique très connu au Portugal, est composé de huit garçons
        et de trois musiciens (cornemuse, tambourin et grosse caisse). Chaque danseur a deux bâtons de 45 cm. Tous sont habillés d'un manteau en
        paille de blé long avec un capuchon qui descend jusqu'aux chevilles.

        

        J'ai choisi de vous présenter quatre ex-voto du 18e et 19e siècle et 1 tableau de St-François d'Assise de l’époque actuelle.

        Il s'agit d'art primitif ou naïf sur verre et sur toile, que j'admire beaucoup et que je collectionne. Avec leur spontanéité, leur liberté et leur
        romantisme, ces œuvres nous informent au présent sur les questions existentielles vécues dans le passé (et encore aujourd'hui!). Elles nous
        permettent et nous obligent à réfléchir à l'avenir: ce qu’a été la vie, ce qu'elle est et ce qu'elle va devenir. Cette question philosophique
        accompagne l'homme dans sa vie sur terre, sans pour autant avoir eu de réponse... L'interprétation du passé est différente selon l'historien et
        la prévision de l'avenir est extrêmement difficile à cerner…

        

        Un ex-voto est une offrande faite à un dieu en demande d'une grâce ou en remerciement d'une grâce obtenue. La commande d'un ex-voto
        était l'une des obligations morales du demandeur de grâce. Ce terme apparaît en 1643 chez Saint-Amant, pour la première fois.

        L'évolution socio-culturelle et politique de nos sociétés occidentales montre que l'attachement religieux - catholique - n'a fait que diminuer ces
        cinquante dernières années. L'influence de la culture religieuse sur la population était énorme - grandiose! Au Moyen-Âge, l’inquisition a fait
        des ravages parmi les non-croyants ou croyants d'autres religions. Le peuple inculte, donc très croyant dans son besoin d'assurance face à
        l'inconnu, était maintenu dans ce manque d'instruction en vue de généraliser son obéissance au savoir des couches catholiques. Les Dix
        Commandements dirigeaient et imposaient toutes les activités sociales et culturelles: présence à la messe du dimanche, confession et
        communion au moins une fois l'année, mariage catholique (dans certains pays le civil était invalidé sans le religieux), baptême, première
        communion et confirmation, enterrement catholique avec exclusion des concubins et autres morts en état de péché. Le peuple vivait sous la
        crainte et la peur de l'enfer. Il était prêt à tout pour avoir sa place au ciel… Les offrandes pour l'achat de grâces, les promesses en vue d'obtenir
        les grâces demandées, voilà l'origine des ex-voto.

        

        Les objets ex-voto pouvaient prendre des multiples formes: statuettes, plaques anatomiques, crucifix, tableaux, maquettes de bateaux, etc.
        Dieu, les saints et la vierge étaient sollicités dans la demande de grâce et honorés dans la représentation de l'ex-voto.

        Les personnes faisaient aussi des promesses d'argent, d'objets en or, de punitions dans des processions bouleversantes à regarder car après des
        kilomètres de marche sur les genoux, le sang coulait…

        


6
   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11